Par-delà le Seuil

[FORUM FERMÉ]Depuis la base du mur gelé au Nord de Westeros jusqu'aux dunes désertiques de Tatooine, en route pour l'aventure !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'éveil du dragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Daenerys Targaryen

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 14/09/2018
Age : 19
Localisation : Sous un orage

MessageSujet: L'éveil du dragon   Lun 17 Sep - 20:45

L'île de Peyredragon.
Une étendue volcanique verdoyante au climat presque mystique, ça et là couvert de brume mêlée au vent iodé. Lorsque la Flotte de Fer jeta l'ancre à l'entrée de la baie et du détroit, alors composée de Dothraki, de Puînés, d'Immaculés, et même de quelques originaires de Westeros dont les Tyrell et les Sand/Martell, Daenerys sut que ces six longues années avaient valu la peine et le sang versé.

De là où elle se tenait, sur le pont du navire dont la figure de proue affichait un majestueux et féroce dragon, elle embrassa du regard ces paysages qui avaient été les témoins silencieux et immuables de sa naissance. Une plage de galets longeait la côte, aussitôt succédée par une muraille serpentant jusqu'à un chef d'oeuvre d'architecture valyrien. Cette forteresse, lui narrait souvent son grand frère, avait été taillée à même la pierre de l'île, le Montdragon, et contenait tant le savoir-faire que la magie de son peuple. Les tours, disposées sur l'ensemble de la périphérie du château, formaient des arêtes mordantes, semblables à des griffes prêtes à repousser quiconque osait braver le Siège des antiques Targaryen, fidèles à cette tâche bien longtemps après leur mort.
Cette impression s'accentuait au même titre que sa structure singulière en raison des nuages lourds et gris qui emplissaient le ciel, mêlant ses nuances houleuses au gris de la pierre.
Le château était un dragon ensommeillé, songea alors la jeune femme exaltée, et ils allaient réanimer sa flamme.
Son regard pétillant, dès lors, se tourna vers son aîné Viserys à qui elle adressa un sourire complice. Ils avaient enfin atteint Westeros, et plus particulièrement cette île qui les avait bercé. Ici, les lieux regorgeaient d'infiniment plus de souvenirs pour lui, bons comme mauvais, mais qui dans l'ensemble devait le réjouir quelque peu, puisque son errance à lui avait duré dix-huit années loin d'un foyer.

Ils n'étaient probablement pas les seuls à être emplis de joie à l'idée d'accoster. Les Dothraki, qui n'avaient encore jamais affronté les eaux empoisonnées -et encore moins pendant une si longue période-, étaient agités et avaient probablement hâte de parcourir ces vastes plaines à grand galop.

Si aux premiers abords Daenerys s'attristait à l'idée qu'un royaume aussi riche et aussi beau soit abandonné de la sorte, elle réalisa bien assez vite au cours de leur visite que les lieux avaient été habités assez récemment. Quelques vivres demeuraient dans les réserves, bien que pillées par les rats, et la poussière n'avait pas encore pleinement recouvert les cendres des multiples brasero ponctuant les couloirs de pierre froide. Les chambres avaient des parures aux motifs chaleureux, et partout s'affichait l'emblème d'un cœur enflammé contenant en son centre une tête de cerf couronnée, mêlant l'or au pourpre.


- "...Pourquoi ont-ils quitté les lieux ?"

Cette question, elle l'avait posé à l'héritier Targaryen dans l'espoir d'entendre ses hypothèses sur ce départ précipité, lui laissant l'autorité de décider du sort des tapisseries prônant, de près ou de loin, une des familles à l'origine du massacre des leurs.
Malgré le fait qu'ils prenaient possession de lieux marqués par leurs précédents habitants, pour la première fois, et depuis aussi longtemps que sa mémoire d'enfant puisse remonter, elle s'était sentie chez eux.
Elle espérait qu'un jour, tous ceux qui les avaient suivi connaîtront le même sentiment, en particulier ceux dont le foyer se trouvait sur l'autre continent. Parmi eux Ver Gris, commandant des immaculés et Missandei, leur conseillère privilégiée et interprète. Elle ne se faisait pas de soucis pour Varys, les yeux et les oreilles du Monde, qui semblait être partout à la fois. Mais ce serait plus complexe pour Tyrion, la main du Roi, qui se retrouve dans le camp opposé à celui de sa soeur. De cela, il n'en témoignait rien sinon des conseils avisés et des suggestions de mesures tout aussi sages.

Pour cette raison, elle envisageait de proposer d'envoyer en expédition quelques Dothraki et Puînés afin qu'ils se familiarisent avec les lieux. Quant à elle, la découverte de l'île serait plus puritaine en compagnie de son frère; mais tout cela, elle le lui demandera plus tard, pensant que ce dernier avait sans doute besoin de s'imprégner seul des lieux pour l'heure.

La Mère des Dragons s'était donc éloigné pour étudier la Table gravée qui se trouvait au milieu de la pièce, représentant Essos et Westeros.
Sous ses doigts, la pierre était froide mais vibrante d'une étonnante intensité. Cette salle, ainsi que celle du trône, étaient de loin ses préférées. Sans doute que les gravures des dragons ornant les murs y étaient pour quelque chose, de même que ses grandes fenêtres ouvrant sur la Mer à l'entour. Pour ce qui était du trône d'obsidienne, ancré à même le sol dans un fracas imposant de roche aux striures rectilignes, sa prestance et son lien avec la Terre et la Magie des lieux la fascinaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'éveil du dragon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» persicaria red dragon
» Dionaea muscipula 'Akai Ryu' syn. 'Red Dragon'
» Globba alba 'White Dragon'
» Dimocarpus longan (Longane, oeil de dragon)
» Piment Thaï Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Par-delà le Seuil :: Westeros :: Les Terres de la Couronne :: Peyredragon-
Sauter vers: